Où est-ce Cayo Guillermo ?

Cayo Guillermo est une toute petite île de treize kilomètres carrés, qui fait partie d'un groupement de plusieurs îles appelé « Jardines del Rey » (ou Jardins du Roi en français) et qui lui-même fait partie d'un archipel plus imposant « Sabana-Camaguey ». D'ailleurs Cayo Guillermo est lui-même entouré d'une dizaine d'ilots dans celui le plus près étant Cayo Media Luna situé au Nord.

Cet archipel comporte plus de 2,500 îles et îlots (cayos) situés au large de la côte Atlantique de Cuba dans les provinces de Ciego de Avila et Camaguey. L'île des « Jardines del Rey » qui a connu le premier développement touristique est Cayo Guillermo en 1992, avec l'ouverture de l'hôtel Gran Caribe Villa Cojimar, suivi du Guitart Cayo Coco (maintenant Blau Colonial) sur l'île voisine de Cayo Coco, en 1993.

À cette époque, il n'y avait pas d'aéroport international sur l'île. Les touristes devaient utiliser celle de la capitale Ciego de Avila. La construction de la digue « pedraplen » de 27 kilomètres reliant Cayo Coco à la grande île de Cuba, en 1988 a débuté l'ère du tourisme sur ces deux îles des Jardins du roi. Un pont de 300 mètres relie Cayo Coco à Cayo Guillermo.

Une autre île de cet archipel est en plein essor touristique, c'est Cayo Santa Maria, situé à environ 25 km à vol d'oiseau de Cayo Guillermo. Comme pour Cayo Coco, elle est connectée à l'île de Cuba par une digue de 48 kilomètres. Il y a plus de chambres à Cayo Santa Maria que Cayo Coco et Cayo Guillermo réunie. Si vous désirez en connaitre plus sur cette destination soleil de Cuba, visitez notre site web dédié à cette destination en cliquant le lien suivant : www.cayosantamaria.info

Jardines del Rey, Cayo Romano, Cayo Coco, Cayo Guillermo, Cayo Paredon GrandeQuelques-unes des îles de l'archipel des « Jardines del Rey » dans les provinces de Ciego de Avila et Camaguey

Pedraplen, Cayo Coco, CubaCayo Coco est connecté à l'île de Cuba par une digue de 27 kilomètres (dont une section dans la mer de 17 km) comportant quatorze ponts pour limiter l'impact sur l'environnement. Cette digue a été inaugurée en 1988 après seulement 16 mois de travaux. Un poste de péage a été aménagé à l'entrée de la digue (2 CUC par voiture payable en CUC seulement.

Il faut compter plus de 30 kilomètres de route entre la grande île de Cuba et le centre de Cayo Coco. Une fois passé la section dans la mer, la route est sinueuse entre les petits ilots pour finalement rejoindre la terre ferme de Cayo Coco. Une route principale relie Cayo Coco à Cayo Guillermo. D'ailleurs une section de cette route est l'ancienne piste d'atterrissage du premier aéroport de l'île (vols locaux). La plage des hôtels de Cayo Guillermo s'étend sur environ cinq kilomètres et est considérée comme une des plus belles des Antilles.

C'est une plage au sable très blanc et très fin, avec une mer calme et peu profonde. Ce qui surprend le plus à Cayo Guillermo est la largeur de la plage qui varie beaucoup avec les marées. La plage peut s'étendre sur plus d'une quarantaine de mètres lors de la marée basse. Très impressionnant et sûr pour les jeunes enfants, car la mer y est peu profonde.

Cayo Coco et Cayo Guillermo sont situés dans la province de Ciego de Avila. Le village le plus près est celui de Morón, d'où nombre d'employés travaillant dans les hôtels y demeurent.

D'ailleurs le gouvernement, tout comme pour Cayo Santa Maria, s'affaire à construire des habitations (4,000 chambres), près de l'accès au « pedraplen », pour les employés des hôtels. Ce qui facilitera le transfert pour ceux qui doivent emprunter la digue tous les jours.

La province de Ciego de Avila, qui auparavant était jumelée avec celle de sa voisine Camaguey, possède une superficie de 6,783 km2 avec plus de 420,000 habitants et sa capitale est la ville de Ciego de Avila, fondée en 1840.

Il y a de nouveaux hôtels en construction dans le secteur de Playa Pilar et Punta Rasa. Playa Pilar est une jolie plage vierge. La construction du delphinarium de Cayo Guillermo est terminée. Ce dernier est situé près de la marina (à droite passé le pont). Ce type d'attraction est toujours très populaire auprès des enfants et même des adultes, et représente une entrée de fonds non négligeable pour le pays, considérant le prix élevé de cette excursion.

Haut de la page